Le Plan climat

Chèque énergie, crédit d’impôt transformé en prime et coup de pouce pour changer de chaudière.

Voici les premières mesures concrètes du plan climat, pensées pour accompagner les plus modestes

Une part de la fiscalité portant sur le travail sera transférée vers la fiscalité sur les énergies fossiles, pour contribuer à réduire leur consommation. Il est essentiel d’accompagner les Français dans cette évolution.

Le «chèque énergie», qui a été expérimenté dans quatre départements, sera étendu à toute la France. Il devrait permettre d’aider 4 millions de ménages aux revenus très bas (moins de 7 500 euros de revenus annuels pour une personne seule ou 16 100 euros pour un couple avec deux enfants) à payer leur facture d’énergie (gaz, électricité, fioul, bois…).

Autre nouveauté : alors que son accès était jusqu’ici assez complexe et dissuasif, le chèque sera désormais versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an, soit un montant moyen de 150 euros environ. A compter de 2019, il sera revalorisé et passera à 200 euros par an en moyenne. C’est une mesure conséquente.

Celle-ci sera pour 2019, mais elle est importante. Aujourd’hui, il existe le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), qui permet de financer notamment des travaux d’isolation dans les logements. Et donc de faire des économies d’énergie, de réduire sa facture de chauffage… Mais ce dispositif présentait un inconvénient car le crédit d’impôt n’est versé que plusieurs mois après l’achèvement des travaux, puisque les impôts sont payés l’année suivante. Pour les ménages aux faibles revenus, c’est un vrai frein car ils n’ont souvent pas les moyens d’avancer l’intégralité du financement des travaux, cela fait un trou dans le budget pendant trop longtemps. Donc, à partir de 2019, le crédit d’impôt se transforme en prime, versée dès que les travaux seront achevés. Pour les ménages aux moyens limités, c’est une réelle avancée. Car cette mesure, qui profitait surtout aux plus aisés, deviendra accessible à tous. D’ici à la mise en place de cette prime en 2019, le Cite sera reconduit et son périmètre adapté.

Une chaudière au fioul

Il a été décidé d’utiliser les «certificats d’économie d’énergie» pour donner un coup de pouce au changement de chaudière au fioul. Cela pourra représenter jusqu’à 3 000 euros pour les ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante, à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur.

CTM Rénovation courtier en travaux se charge de vos devis de:
– Couverture et d’Etanchéité
– Électricité
– Gros œuvre et Carrelage
– Isolation et Plâtrerie
– Menuiseries extérieures
– Plomberie et Chauffage
– Rénovation partielle ou complète

Sur le même thème :