La pose du carrelage scellé

Il existe 2 techniques de pose pour le carrelage : la pose collée et la pose scellée. Il existe également du carrelage à assemblage mécanique appelé le carrelage clipsable.

 

La pose du carrelage scellé

La pose de carrelage scellé est en fait la méthode de pose traditionnelle. Elle était la plus répandue il y a quelques années encore.

La pose dite scellée consiste à poser les carreaux sur une chape au mortier (sable, ciment et eau).

Cette chape a l’avantage de pouvoir rattraper des différences conséquentes de niveau et s’imposera si votre sol est déformé, irrégulier ou fortement abîmé.

Cependant, la pose de carrelage scellé demande une mise en œuvre importante, donc l’appel à un professionnel à moins que vous possédiez des aptitudes déjà reconnues en la matière

Le carrelage scellé est également une technique employé pour les carreaux de grande dimension.

pose de carrelage scellé

Mise en œuvre du support

Voici les étapes de préparation avant la pose de carrelage scellé :

  • Matérialisez le niveau final de votre chape au niveau des portes et des portes-fenêtres.
  • Préparez du mortier de ciment (sable, mélange chaux/ciment, eau) : ce mélange existe en sac tout prêt, il suffit de le mélanger.
  • Cette chape d’épaisseur comprise entre 10 et 50 mm peut permettre de noyer le réseau plomberie et électricité. Il faudra alors respecter les 40 mm entre le haut des gaines et le bas du carreau.
  • Le mortier doit être tiré à la règle, des guides horizontaux seront mis en place pour cela : la surface obtenue doit être la plus plane possible.
  • Une fois le mortier de ciment prêt, vous pouvez commencer le scellement de carrelage.

comment poser du carrelage scellé

 

Comment poser du carrelage scellé

  • Effectuez le calepinage au besoin, c’est-à-dire la représentation de l’agencement de vos carreaux en cas de composition ou de motif particulier, avec les différentes formes ou couleurs : permet de valider votre projet sur la base plus concrète d’un schéma.
  • Réalisez une pose à blanc. L’observation ne peut se remplacer, la pose à blanc va vous apporter cette approche. Dans le cas d’une pose murale, posez tout d’abord au sol, sans colle bien sûr, un nombre de carreaux qui vous permettra de vous donner une vue générale et bien représentative de votre pose finale. Vous pouvez déjà tracer au sol les axes perpendiculaires de pose, cela vous aidera à les aligner.
  • N’oubliez pas l’espace entre les carreaux (variable entre 1 à 10 mm), utilisez des croisillons spéciaux en plastique qui existent dans plusieurs, cela permet des espacements réguliers. La largeur du joint est fonction de la dimension du carreau et de l’effet recherché.
  • Vérifiez la planéité de la surface carrelée. Optimisez-la en tapotant les carreaux au maillet en caoutchouc.
  • Pensez à retirer les croisillons avant le durcissement complet de la colle.
  • Mouillez raisonnablement le sol et nettoyez l’excédent de colle qui gênerait au moment du jointement.

Dans le cas d’une pose scellée, les joints peuvent se faire immédiatement derrière la pose des carreaux.

CTM Rénovation courtier en travaux se charge de vos devis de:
– Couverture et d’Etanchéité
– Électricité
– Gros œuvre et Carrelage
– Isolation et Plâtrerie
– Menuiseries extérieures
– Plomberie et Chauffage
– Rénovation partielle ou complète

Sur le même thème :