Rénover une façade

A quel moment et de quelle manière restaurer, ravaler ou rénover une façade ?

La façade est souvent le signe distinctif d’une maison. On oublie cependant trop souvent qu’il est obligatoire de la remettre en état régulièrement. Pourtant cette obligation, bien que peu respectée, n’a pas qu’un intérêt esthétique. Cette remise en état pourrait vous éviter bien des désagréments.

Quand remettre en état sa façade ?

Les raisons qui poussent les propriétaires d’un logement à améliorer les façades de leur maison sont nombreuses. Cette préoccupation peut naître de la volonté de pérenniser un patrimoine et/ou de valoriser un bien. Il s’agit, plus souvent, de se soucier de l’entretien général de l’habitation, de son confort et surtout de son esthétique.

Ainsi, la présence de salissures biologiques (champignons, algues, bactéries) forment des colonies de lichens ou de mousses rouges, noires ou vertes. En plus de salir la maison, elles attaquent la paroi et laissent des tâches. La pollution atmosphérique se dépose également sur la façade et forme une pellicule noire qui vient ternir la façade.

Le sol travaille et génère des mouvements de structure du bâtiment qui fissurent et lézardent les parois. Les conséquences peuvent être alors irrémédiables : isolation dégradée, infiltration d’eau. Il est donc important d’anticiper et de réparer au plus vite.

infiltration fissures slissures sur les façades

Des obligations légales

Un propriétaire doit tenir en bon état de fonctionnement la façade et les accessoires apparents de son bien. La loi a prévu une obligation de ravalement tous les 10 ans (articles L.132-1 à L.132-5 du code de la construction et de l’habitation – CCH), notamment à Paris et dans les zones listées. Le plan local d’urbanisme fixe plus précisément cette obligation, en déterminant notamment la palette de couleurs et les produits autorisés sur la commune. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre collectivité territoriale.

Le maire peut contraindre le propriétaire à réaliser ces travaux, en prenant un arrêté d’exécution de travaux qui si, au bout de six mois, l’état d’infraction est toujours constaté, peut se transformer en amende de 3 750 €, plus 7 500 € en cas de récidive.

À noter : Avant de vous lancer dans la remise en état de votre façade, il vous faudra remplir une déclaration préalable de travaux.

 

Restauration, ravalement et rénovation de façade

Il existe une multitude possibilités pour lui redonner une seconde jeunesse, nous vous proposons de les répertorier en 3 catégories selon la nature et l’importance des travaux : la restauration, le ravalement et la rénovation.

1) La restauration de façade

Certains matériaux, comme la pierre, le tuffeau ou le bois sont trop dégradés pour effectuer une simple rénovation. Il faut alors procéder à une réfection totale : autrement dit une restauration.

Le tailleur de pierre est un métier ancestral qui déjà sous l’antiquité réalisait des édifices imposants conçus pour durer. Aujourd’hui, la majeure partie de son activité est consacrée à la restauration de monuments et de maisons qui ont enduré la pollution, l’usure naturelle. Et quand le matériau est altéré ou malade, il est nécessaire de le remplacer partiellement ou intégralement par une pierre équivalente de nature et de forme. C’est un travail d’orfèvre, de taille, qui nécessite apprentissage et expérience.

Quand un bardage en bois est attaqué par des champignons ou des insectes, son remplacement est inévitable. L’idéal est de faire appel à des poseurs professionnels qui pourront vous conseiller sur le type de bois et de bardage à poser. Si c’est le bois de structure qui est à restaurer, il faudra plutôt faire appel à un charpentier.

La restauration de la façade peut aussi être l’occasion de lancer des travaux plus profonds sur votre façade comme rénover l’isolation (en isolation extérieure par exemple) ou changer vos fenêtres et menuiseries extérieures.

2) Le ravalement de façade

Votre façade en peinture, crépi ou enduit est très vétuste ou très endommagée avec des fissures très prononcées. Si vous observez également des décollements d’enduit, une forte dégradation des joints ou des traces blanches, il faudra alors recourir à un ravalement complet.

Le nettoyage du mur se fait alors par un grattage du support (enduit, peinture, crépi), le lavage du mur et le ragréage de la paroi. L’application d’un enduit ou d’une peinture peut ensuite être effectuée avec des revêtements similaires aux finitions colorées et présentant des aspects lisses ou talochés, en version mate ou satinée.

Cette opération est relativement coûteuse en main d’œuvre et pourrait être évitée avec la réalisation d’une rénovation régulière.

3) La rénovation

La rénovation de façade permet de prévenir les risques de dégradations et de redonner un aspect neuf à l’habitat. En fonction de leurs orientations géographiques, des aléas climatiques ou encore d’un entretien négligé, les murs de l’habitation vieillissent mal si nous n’en prenons pas soin.
Vous disposez d’une façade en brique, enduit ou crépi pas encore trop dégradée juste défraîchie, avec l’apparition de mousses, de lichens ou d’effritement, la solution hydrofuge s’impose. Elle permettra de protéger vos murs des attaques extérieures telles que l’humidité ou la pollution grâce à ses propriétés autonettoyantes.

Les étapes de la rénovation se déroulent de la façon suivante :

  • le dégagement de la façade, pour protéger les éléments extérieurs tels que les menuiseries, décorations, éclairages, etc. Et si besoin retirer les végétaux grimpants non désirés.
  • le nettoyage au nettoyeur moyenne pression, qui élimine les salissures biologiques ou de pollution en surface
  • la réparation des fissures et microfissures qui auront été repérées.
  • l’application d’un anti-mousse qui détruit les germes et racines en profondeur dans le matériau.
  • la réalisation d’une finition hydrofuge pour façade. Vous pouvez également opter pour un revêtement plastique épais (RPE) ou un enduit classique.

Il existe d’autres techniques de rénovation en fonction du type de matériau, comme le gommage ou le nettoyage chimique pour la pierre, la brique, le béton ou le bois. Le sablage est lui réservé à des matériaux plus durs et le peeling uniquement pour la pierre, la brique et le béton.

A savoir : Certaines collectivités octroient des aides pour inciter les propriétaires à remettre en état leur façade. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

CTM Rénovation courtier en travaux se charge de vos devis de:
– Couverture et d’Etanchéité
– Électricité
– Gros œuvre et Carrelage
– Isolation et Plâtrerie
– Menuiseries extérieures
– Plomberie et Chauffage
– Rénovation partielle ou complète

 

Sur le même thème :