Travaux de démolition : ce qu’il faut retenir

Cout d’une démolition, législation, sécurité ou techniques de démolition : tout ce qu’il faut savoir avant d’entreprendre vos travaux.

La loi et la démolition : permis de démolir, CCTP, sécurité

Dans la plupart des cas, la loi exige que vous ayez un permis de démolir avant d’entamer toute déconstruction totale ou partielle, quelle qu’elle soit. Cela s’explique par des enjeux de sécurité et de préservation de l’environnement et du patrimoine. La demande de permis de démolir comporte un formulaire ainsi que des documents spécifiques (plans, projet, etc.). Le permis est habituellement délivré dans les 2 mois qui suivent la demande.

Demander un devis de démolition gratuit à CTM Rénovation ici

"Chantier de /déconstruction/démolition"

 

 

Chantier de démolition sur la métropole Lilloise par une entreprise partenaire de CTM Rénovation

Chantier de démolition sur la métropole Lilloise par une entreprise partenaire de CTM Rénovation

 

 

Travaux de démolition : le CCTP de démolition

Le Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) reprend les différentes étapes de la démolition. Il permet aux professionnels de définir précisément les différentes étapes de travaux qu’ils auront à effectuer. Le CCTP de démolition comporte toutes les données nécessaires à l’exécution du chantier.

Sécurité et travaux de démolition

Le travail sur un chantier de démolition est régi par des règles de sécurité très strictes, adoptées par l’INRS et à l’OPPBTP. Ces règles permettent d’éviter tous les risques liés à un chantier de démolition. Elles imposent notamment l’installation de grillages et barrières de sécurité pour éviter au public de pénétrer sur les lieux et la qualification des personnels utilisant les engins de démolition.

Impact fiscal des travaux de démolition

Le permis de démolir ne génère aucune taxe pour les particuliers. Il convient cependant de prendre contact avec la trésorerie de votre département pour mettre à jour vos données et éviter de payer une taxe foncière sur un bien démoli.

Avant les travaux de démolition : les premières étapes

Avant d’attaquer les travaux de démolition, certaines mesures sont désormais obligatoires. Le propriétaire du bâtiment à démolir doit faire faire par des professionnels le désamiantage des lieux si de l’amiante a été détecté, le déplombage des lieux si du plomb a été détecté, le curage de bâtiment : il s’agit d’une démolition partielle qui consiste à nettoyer les éléments non constructifs du bâtiment (béton détérioré ou contaminé). Cela permet ensuite de travailler en toute sécurité.

 

Les techniques de déconstruction

Pour la démolition, il est possible de choisir entre les techniques manuelles ou mécaniques et d’autres méthodes plus complexes.

    • la démolition manuelle
      Plusieurs méthodes manuelles peuvent être utilisées. Le dérasement, à choisir selon la hauteur de l’ouvrage puisqu’il s’agit de démolir de haut en bas le bâtiment. Le sapement, à choisir selon l’environnement direct ; il s’agit de démolir l’ouvrage de bas en haut
    • la démolition mécanique
      Il est possible de choisir entre plusieurs méthodes mettant en œuvre des engins de chantier :

      • la pelle de démolition: armée d’un godet, pour les bâtiments bas, ou d’un croc, pour les bâtiments secondaires
      • le bulldozer: tracteur équipé d’une lame orientable qui sert notamment à pousser les matériaux pour ébranler leurs fondements et les faire tomber. C’est l’une des méthodes les plus efficaces pour les démolitions importantes
      • la pince de démolition est montée sur une pelle de chantier et équipée de deux mâchoires. Elle permet de broyer tout élément de béton étroit et est utilisée pour les finitions de la démolition
    • Autres méthodes: explosif, découpage et expansion

Très efficaces et à la pointe de la technologie, des nouvelles techniques de démolition peuvent vous apporter la précision et la rapidité d’exécution souhaitée :

    • le découpage : cette technique permet de réaliser des découpes de précision pour une démolition soignée
    • la démolition à l’explosif : impressionnante d’efficacité, cette technique exige un savoir-faire élaboré et des précautions importantes en termes de sécurité
    • la démolition par expansion : grâce à des procédés chimiques ou thermiques, cette technique permet d’injecter des matériaux expansifs dans des trous réalisés dans les murs. Cela provoque des fissures puis l’écroulement de l’ouvrage en 48 heures environ

 

Construction, déconstruction : les bons gestes

On peut avoir besoin de démolir tout ou partie d’un bâtiment. Selon l’ouvrage à démolir, certaines étapes doivent être respectées :

  • démolition d’un mur porteur qui se distingue d’un mur non porteur par son épaisseur (environ 30 cm) et qui doit s’accompagner de précautions importantes
  • démolition de cloison qui se distingue d’un mur porteur par sa faible épaisseur (10 cm) et n’entraîne pas de risques concernant la structure générale du bâtiment
  • démolition de toiture : partir du haut vers le bas
  • démolition cheminée : la technique varie selon le type de pose de la cheminée

Travaux de démolition : la gestion des gravats

Que faire des gravats lors de la démolition d’une habitation ? En effet, la démolition entraîne une importante production de gravats dont l’enlèvement et le recyclage sont désormais encadrés par la loi. Pour les chantiers importants, la benne à gravats est recommandée. Il est important de respecter les consignes et règles de sécurité liées à son installation qui est d’ailleurs contrôlée. Elle est quasiment toujours associée à une goulotte à gravats, sorte de tuyau d’évacuation des gravats, qui est d’une aide précieuse pour remplir les bennes. Le sac à gravats est adapté aux chantiers de plus petite taille pour stocker les gravats : il est très solide et existe dans de nombreuses dimensions. L’aspirateur à gravats permet de compléter l’équipement : il est utile en fin de chantier pour déblayer le chantier de démolition. Ensuite, les gravats seront triés puis déposés en déchetterie.

 

Fin des travaux: déblaiement et décontamination

Combien coute la démolition d’un bâtiment, d’un mur, d’une cloison ou encore d’une cheminée ? Une fois que l’ouvrage est tombé, il ne reste plus qu’à effectuer le déblaiement du chantier : il s’agit d’évacuer tous les déchets restants du chantier de démolition, ainsi que la décontamination du sol si nécessaire : le désamiantage, le déplombage permettent une reconstruction sur un sol dépollué.

 

Démolition : les prix des travaux

Une démolition est un travail qui exige d’avoir du matériel adapté et un réel savoir-faire.

Prix d’une démolition : selon la technique employée et l’ouvrage démoli

Voici quelques prix indicatifs pouvant être demandés pour une démolition :
Démolition cloison maçonnée, manuelle : 70 €/m³
Démolition cloison maçonnée mécanique :  20 €/m³
Démolition mur porteur béton armé (manuelle) :  200 €/m³
Démolition mur porteur béton armé (mécanique) :  150 €/m³
Démolition cloison en placoplâtre :  10-12 €/m³
Démolition de plancher en bois :  5-7 €/m³
Démolition toiture en tuiles :  10 €/m³
Démolition conduit de cheminée 200 x 200 en terre cuite : 30 €
Démolition cheminée 800 x 800 : 110,00 €

 

Sur le même thème :